Projet de forage géothermique à Saint-Gall

Contrairement au projet de Bâle, celui de Saint-Gall était un projet de géothermie hydrothermale. La centrale devait utiliser de l’eau chaude présente dans le sous-sol à une profondeur de 4'000 à 5'000 mètres.

Le 20 juillet 2013, alors que le forage atteint la nappe recherchée, une importante fuite de gaz est détectée. Pour la bloquer 650 m3 d’eau ont été injectés dans le puits. Un séisme de magnitude 3,5 s’est alors produit.

 Saint-Gall.jpg

Source : 1. Ville de Saint-Gall   2. RTS   3. Le Temps (Keystone)

Les travaux ont été interrompus, quelques tests de production ont été réalisés. Des secousses sismiques ont continué à se manifester. La quantité d’eau chaude s’est révélée trop faible. Le projet de centrale géothermique a été définitivement abandonné en 2014.